| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mr_Switch


par Bullejury 2002
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
297 km
ScénarioMorvan Jean-David
DessinSavoia Sylvain
Année2003
EditeurDargaud
SérieAl'Togo, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [détail]

Albertus M'Natogo (Al Togo, pour les simplificateurs) est français et noir ; Judith Van Ooveren est on ne peut plus hollandaise. Ils font partie de l'Euro-police, créée par l'Union Européenne dans les années 2010. Le but de cette nouvelle institution : combattre des problèmes, qui existent déjà à notre époque, mais n'iront qu'empirant, les prochaines années. Cette Europe du futur est comme un reflet de notre époque. Mais peut-être que la plus passionnante enquête de Judith est celle qui l'entraîne dans le passé d'Al Togo…
Al Togo et Judith Van Ooveren avaient tout pour ne pas se comprendre. Lui, issu d'une famille venue d'Afrique en France ; elle, la bourgeoise néerlandaise qui, par défi à sa famille, est entrée dans la police plutôt que dans l'ordre des avocats.

Pourtant, elle tombera sous le charme de ce jeune black, qui semble cacher un secret. L'Euro-police n'est pas très appréciée des polices nationales, qui voient en cette institution supra-nationale un abandon de leurs prérogatives. On n'y emploie que des flics de second ordre, mais qui peuvent se révéler dans des circonstances extraordinaires, à l'image de Al et Judith.

 

2 avis

Joky
Très bonne surprise pour cette nouvelle série du scénariste de Sillage. Le scénario est vraiment accrocheur, le rythme ne laisse aucun temps mort: c'est de la pure action soutenue par un graphisme classique mais efficace. Encore une fois, il vaut mieux être "compatible" avec les couleurs informatiques mais si vous aimez par exemple les derniers tomes de Nash, vous ne serez pas déçus.
Je voulais jeter un oeil et bien je n'ai pas pu refermer l'album avant la fin. Une bonne nouvelle série très prometteuse dont j'attends la suite avec impatience.
Gilles
Jaugeant rapidement des nouvelles sorties chez mon libraire habituel, c'est d'abord la couverture d'Al' Togo qui a attiré mon oeil. Elle tranchait en effet à côté des couvertures plus sombres des albums avoisinant. Morvan et Savoia ayant connu ensemble leur premier succès en Bande Dessinée (Nomade chez Glénat), j'étais curieux de voir de découvrir leur nouvelle collaboration. Je m'acquitais donc de la modeste (?) dîme et rentrais donc avec 297 km en main.

La lecture de l'album m'a pourtant laissé dubitatif. Et je ne parle pas du dessin de Savoia dont la clarté et la lisibilité sert parfaitement l'histoire mais plus de scénario de JD Morvan.

Je comprends que cet album soit un premier tome et qu'en tant que tel, il serve d'introduction à la série mais j'ai été surpris d'attendre les pages 6 et 10 pour voir timidement apparaître le personne principal et la 17ème page pour découvrir l'euro-police qui est un élément clé de la série. L'enlèvement par un ministre en exercice de ses propres enfants n'est pas mal raconté mais j'ai trouvé qu'il était un peu gratuit et peu expliqué. On sait finalement peu de choses sur le ministre et sa femme, sur ce qui a conduit à leur séparation et sur les raisons du geste extrème de ce père qui, en 4 pages, tue sa femme et enlève ses enfants. Idem pour Togo dont on devine qu'il laisse un être cher à l'hôpital et sa femme derrière lui mais dont on ne sait finalement pas grand chose.

Le manque de background révélé des principaux personnages de cet album fait que l'on assiste un peu en retrait à cette longue course-poursuite. Certes, je voulais savoir ce qui allait se passer et j'ai donc lu cet album d'une traite mais je ne me suis pas senti captivé et j'avais finalement peu d'intérêt pour ce qui aller arriver au ministre. Il était également dommage que Togo se laisse porter par le scénario, se demandant un peu comme moi ce qu'il venait faire dans cette histoire.

Au final, 297 km n'est pas un mauvais album et il est clair que les deux auteurs ont du métier mais il donne manque de profondeur et de précision dans le scénario.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin