| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Tome 21
ScénarioHiguchi Tachibana
DessinHiguchi Tachibana
CouleursNoir et Blanc
Année2011
EditeurGlénat
CollectionShojô
SérieL'académie Alice, tome 21
autres tomes... 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 ...
Bullenote [détail]

Dans le passé de l'académie, Mikan a été témoin de la rencontre et de la séparation irréversible de ses parents Yuka et Izumi, ainsi que de l'opposition du directeur du primaire ! Face aux sentiments de sa mère pour elle, elle prend une décision...Sachant tout du passé, le petit groupe retourne dans le présent, mais… Avec la fin de l'arc du passé de l'Académie Alice, la vérité est enfin révélée !

 

1 avis

herbv
Toujours cachée dans le passé avec ses compagnons de révolte, Mikan continue à assister au drame qui a frappé ses parents, à la suite de leur opposition au directeur de l’ « école des primaires ». Ainsi, elle va pouvoir comprendre les agissements de sa mère et les raisons qui expliquent les actions de ses ennemis et de ses alliés. Il est donc temps de revenir au présent pour pouvoir affronter le futur.

Enfin ! On ne peut pas s’empêcher de penser qu’enfin, cette longue analepse artificielle est terminée et qu’on peut retourner au récit principal tant cette digression était devenue insupportable pour cause de trop grand délayage. Pour autant, était-il indispensable d’en terminer sur un paragraphe dégoulinant de pathos ? On pourrait croire que Tachibana Higuchi, l’auteure, a décidé de faire fuir ses lecteurs en cassant non seulement le rythme de son histoire mais aussi en changeant du tout au tout l’atmosphère qu’elle avait mis en place, il y a quatre tomes. Quatre tome qui semble être une éternité tant le titre a sombré profondément dans la médiocrité.

Il ne reste plus qu’à espérer que le prochain volume réussisse à retrouver un souffle perdu. On peut malheureusement en douter et on ne pourra pas s’empêcher de penser qu’une fois de plus, la bande dessinée japonaise n’est généralement pas capable, comme celle des autres pays, de garder ses qualités sur la longueur. Cependant, le tout dernier chapitre laisse encore un peu d’espoir...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin