| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Futuropolis

complétez cette fiche
L'adieu à Baker Street
ScénarioBrunschwig Luc
DessinCécil
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurFuturopolis
CollectionCollection 32
SérieHolmes (1854/†1891?), tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [détail]

4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît aux Chutes de Reichenbach. Pour son frère, Mycroft Holmes, sa mort est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue.
Mycroft tente de détruire toutes les preuves de la folie de son frère, pour cela, il envoi des hommes de main au 221 b Baker Street… Malgré les preuves apportées par Mycroft, Watson se refuse de croire à cette version des faits.
Il se lance à travers l’Europe entière dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille.

 

1 avis

rohagus
Le premier chapitre de Holmes est le chant du cygne de la Collection 32 dont les séries ne paraîtront plus maintenant qu'en album intégrale cartonné. Et quel chant du cygne ! Sans conteste la série que j'ai le plus appréciée de la collection.

Le graphisme attire l'oeil dès le départ. Superbe, il bénéficie d'une colorisation en teintes de gris-bleuté qui lui donne une vraie atmosphère et une vraie beauté. De très jolies planches, travaillées, lisibles et esthétiques, et une belle lumière qui plonge dans l'ambiance rétro de la fin du 19e siècle.
Si j'avais un maigre reproche à formuler sur l'aspect visuel de cette BD, ce serait sur les quelques écritures manuscrites qui parsèment le récit et sont parfois un peu ardues à lire même si elles ajoutent au côté réaliste de l'intrigue.

Le scénario m'a plongé dès les premières pages dans l'histoire. Je me suis vraiment pris au jeu, retrouvant l'ambiance des meilleurs Sherlock Holmes à base de dialogues, d'un peu d'action et de beaucoup d'observation et déduction. Très prenante et mystérieuse, l'intrigue a en outre le mérite d'être très dense. Les 32 pages de ce premier chapitre m'ont parues aussi intenses qu'un album d'une soixantaine de pages. Et je demande absolument à savoir la suite.

Vraiment je suis conquis tant par le scénario, intelligent et captivant, que par le graphisme excellent. Je suis heureux d'avoir acheté ce premier chapitre et n'hésiterai pas à acheter les albums en intégrale dès qu'ils sortiront.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

dition
spciale
bordure
coin bordure coin