| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par ingweil
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Paquet

complétez cette fiche
L'Etrange Affaire des corps sans vie
ScénarioHautière Régis
DessinFrançois David
CouleursFrançois David
Année2006
EditeurPaquet
CollectionInklusive
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

14 octobre 1898. Le corps d'un homme, sauvagement mutilé, est retrouvé dans le quartier populaire d'une ville de province. Au fil des mois d'autres cadavres avec les mêmes stigmates sont retrouvés. On évoque l'éventreur de Londres. Le hic c'est que, contrairement aux meurtres de White Chapel, ceux-ci semblent échapper à toute logique: les façons de tuer varient, comme si les crimes étaient perpétrés par des mains différentes. Seuls points communs: les victimes sont toutes des "mauvais garçons" et toutes ont le visage déchiqueté à coup de dents. Les soupçons de l'inspecteur Lavardin se portent rapidement vers le Corbeau, qu'on a vu en compagnie de la première victime peu de temps avant sa mort. Mais un autre enquêteur, dont les investigations l'entraînent vers une conclusion différente, s'intéresse de près à l'affaire: un jeune médecin qui tente de démontrer que la science moderne peut apporter un précieux secours à la police criminelle…

 

1 avis

doremi
Histoire bien passionnante que celle-ci: une affaire de meurtres en série sans tueur en série. Etrange et passionnante avec plusieurs rebondissements qui tiennent en haleine, un suspect peu crédible qui s'implique dans l'enquête, une belle qui trempe malgré elle dans l'affaire, un jeune médecin qui s'improvise détective en citant Conan Doyle, des secrets de famille bien gardés... L'énigme et son dévoilement sont vraiment très bien conçus.
Mais ce qui rend l'histoire encore plus passionnante, c'est le dessin et les mises en scéne. L'ambiance rappelle L'étrange Noël de Mr Jack de Tim Burton mais la neige est remplacée par le gris d'une ville de province (Lille? Rouen?) à la fin du XIXème... François David prouve qu'il n'y a pas besoin de montrer du sang à chaque coin de case pour raconter une histoire bien sanguinolante. Plusieurs scènes m'ont bien plu, par exemple: le bal de charité, l'autopsie improvisée dans la fosse commune ou la discussion qui donne le fin mot de l'histoire...
En résumé, une excellente enquête policière avec une belle touche orginale. A recommander.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin