| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioOkazaki Mari
DessinOkazaki Mari
CouleursNoir et Blanc
Année2005
EditeurDelcourt
CollectionMangas
Série12 Mois, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

Nous sommes dans la préfecture de Merino, quelque part au Japon. Là, vivent Tosachi, une jeune fille joyeuse et pleine d’entrain, Dorimi, déléguée de la classe, Merino, qui a des ailes dans le dos et bien d’autres encore. Tous ont un caractère bien à eux et sont parfois même un peu étranges. Un jour, un garçon arrive d’une autre école, apportant avec lui l’été...
Le présent volume contient également une courte histoire qui se déroule au cours d'une nuit de printemps, au moment d'un changement de saison mais aussi d'un déracinement.

Petit mot de l'auteur
« J’ai eu envie de dessiner les quatre saisons, à travers les fleurs, les herbes, l’humidité etc... J’ai également souhaité montrer les sentiments des gens évoluant au rythme de ces saisons, à leur moindre changement. Au cours de cette série, de nombreux événements sont arrivés dans ma vie, donc dans la vie de l’auteur de ces contes, comme dans la vie de leurs personnages. Grâce à ces événements, j’ai l’impression d’avoir pu grandir un peu plus... » --- Mari Okazaki.

 

1 avis

herbv
12 mois se passe dans un Japon imaginaire, pour ne pas dire onirique (souvent la réalité et le rêve se mélangent de façon étourdissante) où les personnages se révèlent souvent être très étranges, à l’instar de Merimo, une jeune fille avec des ailes de papillon, des 15 frères de Dorimi ou du prof. Le personnage principal est Tosachi, une jeune fille expansive, excessive même, dans ses sentiments et ses actions. Mais rapidement, l’histoire est aussi abordée par le point de vue de différents personnages au fur et à mesure du défilement des chapitres qui correspondent au changement des saisons, ce qui enrichit la narration et la rend encore plus réussie. Humour, jeunesse, folie douce, amour, sensualité discrète, tout ceci se mélange pour notre plus grand bonheur.

Tosashi est donc une jeune fille très enthousiaste, c’est le moins que l’on puisse dire. Toujours accompagnée de son cochon Chinen, elle a toujours des réactions excessives et pleines d’entrain, sauf en hiver quand… Mais avant ça, avec l’arrivée de l’été, elle découvre l’Amour avec un grand "A" en la personne de Shû, un nouvel élève. Outre l’éveil de Tosashi, pendant un chapitre, on suivra tout particulièrement le personnage de Dorimi, élève studieuse et déléguée de sa classe, aînée de sa famille et responsable qui se révèle être peu sûre d’elle. De même, dans le chapitre automnal, on découvrira mieux Merimo, si placide, si vide d’émotion, qui semble elle aussi s’éveiller à quelque chose. Enfin, en plein hiver, nous ferons connaissance de Chika, l’amoureux secret de Tosashi.

Cette galerie de personnages typés, accompagnée d’une narration rythmée, déjantée parfois, à l’image de Tosachi, fait de la lecture de ce volume un moment de pur bonheur. Le talent de la mangaka éclate à toutes les pages et il serait trop fastidieux de faire la liste de tous les formidables planches ou cases qui nous sont proposés. Par exemple, les deux premières pages sont formidables de rythme, d’humour et arrivent à nous mettre immédiatement en situation. Et entre un dessin qui sait être à la fois mignon et sensuel, rendant ainsi superbement l’impression d’éveil à la féminité de nos protagonistes féminines, et un rythme qui colle parfaitement aux saisons et aux situations, Mari Okazaki arrive parfaitement à retranscrire une impression de vie, faite de joies et de peines, de moments emballant et de périodes de calme.

Pour conclure, rappelons qu’il y a une nouvelle indépendante qui vient faire office de remplissage. Elle fera immanquablement penser à celles proposées dans le recueil Le cocon, grâce à une même qualité d’écriture. Il se confirme donc que Mari Okazaki est une auteure de talent, aussi bien à l’aise sur les formats courts que plus longs. Il serait intéressant de la découvrir sur une série en plusieurs volumes. Suppli pourrait être celle-là. Sinon, terminons par un petit mot sur la version française. De la jaquette à l’adaptation graphique en passant par un texte tout à fait dans le ton, nous avons là une adaptation en français extrêmement réussie et cela mérite de le signaler.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin