| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par thierry
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Tome 2
ScénarioTakahashi Rumiko
DessinTakahashi Rumiko
CouleursNoir et Blanc
Année2005
EditeurGlénat
CollectionBunko
SérieUrusei Yatsura - Lamu, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 ...
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Le second volume de Lamu est sorti et il n’y a qu’une chose à faire pour les fans de mangas comiques : se précipiter dessus, tellement il est excellent. Rumiko Takahashi a pris la mesure de la série, des personnages et réussit à donner aux différentes histoires courtes qui composent ce volume une dimension comique supérieure avec l’arrivée du grand rival d'Ataru en la personne de Shutaro Mendo dans le chapitre Un gros problème tombé du ciel.

Il s’agit d’un véritable play-boy qui fait craquer toutes les filles et il est l’héritier de la très richissime famille Mendou. Il est donc riche, beau et semble être l'opposé d'Ataru. D'ailleurs, les deux deviendront rapidement concurrents. Mais il se révèlera rapidement aussi stupide que notre crétin de "héros" ce dont Lamu que Shinobu s'apercevront rapidement.

Ce sera donc l'occasion pour le lecteur de rire plus d’une fois aux mésaventures (jamais méchantes, jamais cruelles car on sent que la mangaka aime ses personnages) des différents protagonistes de la série. Les gags sont renforcés par un dessin simple mais tout à fait réussi et collant parfaitement à la série, fourmillant de petits détails que la version bunko ne fait pas disparaître. On comprend ainsi pourquoi il s'agit d'une série culte au Japon dans les années 80.

Notons que l'adaptation française est tout à fait correcte, on réussit à rire sur des jeux de mots ou des situations reposant complètement sur la traduction. De même, l'adaptation graphique est de qualité même si on peut ne pas trop aimer le principe de la double version (originale et française) des onomatopées. Au moins, presque toutes les onomatopées japonaises sont gardées ce qui évite les aberrations que l'on peut voir dans Rough où un coup, on a les deux, un coup, sans logique apparente, on n'a que la version française.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin