| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par washkami
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Ankama

complétez cette fiche
Shangri-La
ScénarioBablet Mathieu
DessinBablet Mathieu
Année2016
EditeurAnkama
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Au vu de son sujet et du plébiscite dont il a fait l'objet, cela faisait un moment que j'avais envie de lire cet album.

J'ai beaucoup aimé l'originalité et la force de son introduction. Puis j'ai bien accroché à la première moitié de l'album. Son cadre de science-fiction spatiale relativement réaliste (hormis la gravité artificielle qui semble être bizarrement liée à la pressurisation dans ces vaisseaux et stations spatiales) et de critique indirecte de la société de consommation actuelle m'a plu. Même si cette dernière manque de finesse et insiste un peu trop sur son substitut d'Iphone et de foule accro aux smartphones et aux moindres discounts, je trouvais intéressant la semi-dystopie qu'elle mettait en place, un univers où la société de consommation est certes aliénante mais finalement présentée comme une option crédible et pas foncièrement mauvaise de maintenir une forme de bonheur et d'ordre dans une station fermée où le chaos pourrait engendrer d'immanquables catastrophes. Il y a pas mal d'autres idées intéressantes. Si je n'ai pas compris initialement l'intérêt des animoïdes - des animaux transformés en humanoïdes par les hommes pour en faire des travailleurs à peu près égaux aux vrais humains -, l'accusation que cela ait été fait pour regrouper les hommes contre une minorité facilement identifiable et docile afin d'améliorer leur cohésion et l'ordre social n'est pas idiote.
Le dessin est lui aussi très agréable. Il est soigné, empli de détails, et il arrive aussi bien à retranscrire l'ambiance visuelle d'une planète désertique que d'une station spatiale encombrée ou de la beauté de l'espace infini et de la Terre qui resplendit. Même si j'ai un peu de mal à en comprendre les aspects confort et ergonomie, je trouve aussi intéressante l'architecture des locaux d'habitations de cette station spatiale.

Bref, j'aurais pu vraiment aimer cet album mais j'ai trouvé la seconde moitié moins convaincante. Le récit devient plus confus et surtout son intrigue devient trop classique quand elle tourne au banal chaos d'une révolte généralisée où tout le monde se tire dans les pattes avec des motivations pas toujours évidentes à comprendre. Et puis la solution contre le danger de l'antimatière m'a paru un peu difficile à comprendre, surtout quand on en voit le résultat. Bref, même si ce qui arrive à la petite oligarchie au pouvoir et qui se croyait à l'abri est assez cynique, c'est l'ensemble de la conclusion qui me laisse sur une impression mi-figue mi-raisin. Dommage car il y avait les ingrédients d'un réellement bon album. Là, cela reste juste un bon album .
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin