| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Le cimetière des autobus
ScénarioNeel Julien
DessinNeel Julien
CouleursNeel Julien
Année2006
EditeurGlénat
CollectionTchô ! la collec
SérieLou !, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 1hs | 2hs
Bullenote [détail]

 

1 avis

Coacho
J’aime quand ce genre de petit miracle se produit…
Lou, c’est d’abord l’histoire d’une magnifique petite fille blonde qui est une enfant de famille décomposée. Une petite fille qui a la tête bien sur les épaules et qui doit prendre en charge sa maman, dépassée par sa vie et dont les attitudes puériles tranchent avec la grande maturité dont elle fait preuve.
Dans ce troisième tome, Julien Neel nous emmène à la période charnière de chaque individu, de chaque enfant : l’adolescence…
Je ne me pose même plus la question du sexe de l’auteur même si le fait qu’un homme parle en ces termes de ces moments-là me paraît merveilleux de justesse…
Julien Neel a une petite fille, mais elle n’a pas l’âge de Lou, et on peut se douter que ce papa poule transpose ses angoisses, ses pensées, ses idées, ses craintes, ses peines et ses joies, dans son personnage de papier…
Lou me semble être une sorte de personnage dont l’origine est l’enfance même de l’auteur, puis de sa proche famille, puis de son épouse, et est le résultat de projections qu’ils doivent évidemment faire… Mais bon sang ce que c’est beau, doux, tendre, et juste !
Petite fille fragile et forte en même temps, perdue dans ses sentiments en permanents mouvements, Lou va voir sa mère devenir heureuse et amoureuse, tandis qu’elle va se perdre, se chercher, douter, pour tenter de mieux se retrouver dans les méandres biochimiques de cette épuisante période de la vie !
Les allégories sont fortes, touchantes, et à chaque fois que Julien Neel s’approche du danger d’un quelconque cliché, il s’en éloigne habilement ou nous fait profiter d’une pirouette d’une grande intelligence et d’une merveilleuse sensibilité…
Les couleurs pastels, le sujet, tout est réuni pour donner dans la guimauve et pourtant, non, ça reste tout simplement cristallin…
Alors bien entendu, je suis peut-être moi-même un peu fleur bleue et le fait d’avoir une petite fille et de m’inquiéter de son évolution joue-t-il un rôle important dans mon appréciation ? Oui… Peut-être… Mais au moins me dis-je que je suis sur la même longueur d’onde de l’auteur et que je me retrouve ainsi bercé parfaitement par le canevas qu’il borde avec cette magnifique série qu’est « Lou »…
J’ai même vu Boulet courir pour aller aux toilettes dans la cour de l’école, c’est dire !
Des planches admirables aux couleurs adéquates, les historiettes se suivent sans être dans le simple gag en une planche classique…
La trame est plus complexe, plus fine, et parfois, à la fin d’une page, même si rien n’arrive, ce qui est décrit prend tout son sens en se révélant à la lumière d’une page suivante qui lie le tout…
J’avoue, lorsque j’ai refermé ce livre, je ne me suis pas endormi tout de suite…
J’ai réfléchi, les larmes aux bords des yeux, à l’enfance qui passe, à ce que nous représentons pour eux et à ce qu’ils représentent pour nous… Julien Neel avait mis en image certaines de mes craintes, et je lui en sais gré…
La planche muette de Lou, qui repasse elle-même sur les points forts de son enfance, que chaque parent s’applique à rendre merveilleux pour son enfant, est un truc qui m’a complètement frappé au cœur…
Enfin, je vais arrêter de m’épancher plus que de raison sur cet album parce que je ne voudrais pas tourner mièvre ! Mais lisez Lou, c’est vraiment le monde magique de l’enfance rendu au public en toute simplicité et en grande sensibilité… Magique !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin